La Russie n’est pas encore le « Vegas de l’Est »

J’ai été surpris d’apprendre que la Russie, le plus grand pays du monde, n’a que trois casinos légaux. En 2009, la Russie a adopté des lois qui permettent aux fournisseurs de jeu d’opérer dans quatre zones de jeu officielles. Le rêve de voir ces zones devenir des « Vegas à l’Est » ne s’est pas encore réalisé. À l’heure actuelle, une seule de ces zones de jeu officielle fonctionne plutôt bien (la ville d’Azov dans la région de Krasnodar), bien que bien en dessous de son potentiel réel.

Les trois casinos russes sont situés à Azov-City, une ville de villégiature située sur la rivière Don, tout près de la mer d’Azov. Le premier à avoir ouvert ses portes est le Casino Oracul, en 2010. Depuis, deux autres casinos, le Shambhala et plus récemment le casino du Nirvana, ont ouvert leurs portes. L’ouverture d’un quatrième casino, le Crystal Casino, est prévue.

Les casinos russes sont conçus selon les normes européennes et offrent toutes les commodités que vous vous attendez à trouver dans un casino digne de ce nom. Les jeux proposés comprennent tous les jeux de casino classiques tels que la roulette, le blackjack, le poker et les machines à sous. Mais ils ont certainement des caractéristiques particulières. Par exemple, le Shambhala dans la ville d’Azov est le seul casino que je connaisse qui a des « jeux intellectuels ». Le Shambhala offre des tables d’échecs, de backgammon, de dominos et de dames qui, selon le casino, « stimulent l’esprit ».

Pour des informations plus complètes sur tous les casinos russes, nous vous conseillons de visiter les sites suivants :